Poser une fenêtre en tunnel

0

Si la pose en tunnel a connu un vif succès il y a quelques années, elle a été très vite oubliée au bénéfice de la pose en applique ou en feuillure. Pourtant la fenêtre en tunnel fait son grand retour depuis quelques temps. En cause, les nouveaux matériaux de construction. En rénovation de maison ancienne aux murs épais, ou pour les maisons en ossature bois, les menuiseries en tunnel sont privilégiées.

Alors, quel est le principe de pose en tunnel d’une fenêtre ? Qu’est-ce que le tableau d’une fenêtre ? Comment poser une fenêtre en tunnel ? Focus sur la méthode d’installation en tunnel des fenêtres et autres menuiseries.

 

Une fenêtre en tunnel, c’est quoi ?

Une fenêtre en tunnel fait référence à la méthode de pose qui lui donne son nom. On pose en tunnel les menuiseries. L’installation de la fenêtre, quel que soit le matériau la composant, PVC, bois ou alu, se fait dans l’épaisseur du mur. En d’autres mots, la fenêtre vient se caler dans l’épaisseur du mur et non en applique ou en feuillure.

La fenêtre, dormant compris, ne s’encastre pas dans le mur, mais rentre dans l’ouverture maçonnée en collant aux dimensions exactes du tableau. L’élément essentiel de cette pose en tunnel repose sur la prise des dimensions qui nécessitent d’être réellement exacte.

Prérequis à la pose d’une fenêtre en tunnel

Comme pour tous travaux, la pose en tunnel nécessite des prérequis. Vous l’aurez compris la prise des dimensions est essentielle afin de faire correspondre les dimensions du cadre de la fenêtre à l’ouverture dans le mur.

Cependant, il vous faudra aussi prévoir les outils indispensables à l’installation en tunnel. Par ailleurs, il est vivement conseillé de se faire aider par au moins une personne. En effet, si la pose d’une fenêtre à un vantail ne vous posera pas de problème, les fenêtres à deux vantaux et les portes-fenêtres, beaucoup plus lourdes, nécessitent d’être au moins deux pour les porter et les présenter dans l’ouverture.

En cas de rénovation, il faudra prendre soin de retirer tous les éléments de l’ancienne fenêtre, vitrage, cadre et bâti compris. En effet, il est nécessaire de faire place nette afin que le dormant rentre parfaitement dans le tableau. De plus, une vérification des niveaux du tableau est requise pour être certain que le support soit apte à recevoir la fenêtre en tunnel.

pose baie vitrée tunnel

La méthode de pose en tunnel s’adapte à toutes les menuiseries : fenêtre, Velux et même baie vitrée. Voici une photo montrant une baie vitrée installée en utilisant la pose en tunnel. Le cadre de la baie vitrée est donc venu se mettre dans l’épaisseur du tableau, appelé aussi l’ouverture maçonnée.

Outils nécessaires pour installer une fenêtre en tunnel

C’est parti pour l’équipement indispensable à la pose des menuiseries en tunnel. Certains outils sont à prévoir, mais ne seront peut-être pas utilisés. Tout dépend de l’état de l’encadrement maçonné. Il faut noter que la plupart des outils font partie de votre équipement habituel de bricoleur.

Vous aurez donc besoin d’un marteau et d’un burin, d’une équerre et d’un niveau et éventuellement d’un peu de mortier. Cet outillage vous permettra de nettoyer et de préparer le support maçonné. Vous devrez avoir prévu un joint mousse imprégné pré-comprimé, appelé aussi joint compribande, dans le but de calfeutrer et d’isoler la fenêtre. Le calfeutrement peut aussi se faire par un mastic sur fond de joint. L’objectif ici est d’éviter tout pont thermique.

Une visseuse électrique vous sera certainement très utile tout comme le mastic et son pistolet pour terminer l’étanchéité. Vous pouvez préférer au mastic, le silicone en fonction de vos préférences.

Prise de mesure du tableau

La prise des mesures du tableau vous permettra d’avoir les cotes exactes pour la nouvelle fenêtre. En effet, la taille de la fenêtre à poser dépendra directement des mesures du tableau. La menuiserie doit être fixée à l’intérieur dans l’épaisseur du mur, impliquant qu’il faut que la fenêtre puisse être insérée dans l’ouverture mais également qu’il n’y ait pas d’espacements trop importants entre le cadre de la fenêtre et le tableau maçonné.

Si votre prise de mesure est fausse, votre fenêtre ne rentrera pas dans l’ouverture. Faites donc très attention à bien noter vos mesures au moment où vous les prendrez. Si vous passez par un poseur professionnel, cet expert se déplacera avant de passer commande de la fenêtre pour vérifier l’exactitude des mesures prises.

DEVIS GRATUIT

Pour une mesure au plus juste, reportez toujours la mesure la plus faible selon les différents points. Armé de votre mètre, vous allez d’abord mesurer la hauteur du tableau, puis la largeur. Ensuite, vous prendrez la mesure d’allège qui correspond à la mesure entre le sol et le début du tableau. Enfin, vous retirerez 10 mm aux mesures en largeur et en hauteur afin d’obtenir les dimensions de votre fenêtre. Le plus dur est passé, la pose en tunnel peut commencer.

Les professionnels recommandent une tolérance en hauteur et en largeur du tableau de plus ou moins 10 mm. La marge d’erreur est donc très faible.

 

Comment fixer une menuiserie PVC en tunnel ?

Si vous êtes en rénovation, il faut commencer par retirer l’ancienne fenêtre. Les travaux de dépose d’une vieille fenêtre peuvent s’avérer difficile car il vous faudra retirer l’ancien bâti très souvent scellé dans la maçonnerie à l’aide de plusieurs pattes. Si vous êtes en maison neuve, vous pouvez directement passer à l’étape n° 2.

Voici les explications des travaux pour mettre en oeuvre une fenêtre via une pose en tunnel :

  1. Étape 1 : retirer l’ancienne fenêtre : Commencez par retirer les vantaux. Puis, coupez les pattes d’ancrage à l’aide d’une meuleuse en passant le disque entre le dormant et l’encadrement maçonné. Les pattes de fixation se trouvent au niveau des gonds. Enfin, sortez le dormant au pied de biche sans abîmer le mur. Rebouchez les trous et vérifiez à l’aide du niveau la planéité de l’encadrement. Au besoin, redressez le tour du tableau au mortier ou au contraire, élargissez la feuillure au burin.
  2. Étape 2 : retirer les vantaux de la nouvelle menuiserie ainsi que les cales de transport, ceci dans le but d’alléger le cadre qui lui, va subir plusieurs manipulations. Déposez le joint mousse imprégné précomprimé sur tout le pourtour du cadre de la nouvelle fenêtre.
  3. Étape 3 : présenter le cadre dans le tableau et positionnez-le. Vérifier son aplomb et les équerres. Au besoin, utilisez des cales d’assise pour l’appui. Puis, percez au niveau des paumelles et de la traverse haute. Attention à ne jamais percer la traverse basse. Cela pourrait occasionner des infiltrations d’eau. Fixez le cadre à l’aide des chevilles et des vis. Au besoin, vous pouvez pré-percer votre mur puis présenter le cadre afin de le percer à son tour. Retirez-le et finissez de percer le mur aux endroits voulus. Enfin, replacez votre cadre et fixez-le avec les chevilles et les vis. Cette seconde méthode demande davantage de manipulations, mais présente l’intérêt d’être au plus juste dans la fixation du cadre.
  4. Étape 4 : finalisez l’étanchéité par la pose du joint silicone. Ce joint vous assurera une étanchéité phonique et thermique. Il évitera aussi les infiltrations d’eau. Vous devez impérativement poser le joint à l’extérieur et à l’intérieur. Pour les deux joints, vous utiliserez le pistolet à silicone avec une cartouche chargée et déposerez le joint entre le cadre de la fenêtre et le mur du tableau. Les joints doivent faire tout le tour de l’encadrement afin d’assurer l’isolation et l’étanchéité à l’eau de l’ouvrage.
  5. Étape 5 : replacez les vantaux sur la fenêtre. En finition, vous pouvez poser des habillages intérieurs et extérieurs. Il est ensuite nécessaire de nettoyer la fenêtre, particulièrement l’encadrement qui a été au cœur des manipulations. Vérifiez l’alignement des vantaux et effectuez les réglages nécessaires au besoin. Une grille de ventilation pourra aussi être prévue.

Vous avez maintenant une fenêtre en tunnel parfaitement posée. Il ne vous reste plus qu’à passer à la suivante ! Pour vous aider à mieux comprendre l’étendue de ces travaux, voici une vidéo vous présentant les étapes listées plus haut qui sont réalisées par des artisans :

Partager sur :

Infos de l'auteur

Si nombreux que soient les travaux finis, ceux qui restent à faire sont plus nombreux.

Laisser une réponse