Choisir un chauffage d’appoint économique

0

Idéal en intersaison ou pour les pièces exclues du chauffage central, le chauffage d’appoint est une solution pratique et largement répandue. Pour autant, il existe différents types d’appareils qui ont des utilités et des rendements bien précis. Il n’est donc pas toujours facile de choisir son chauffage d’appoint.

Quelle définition pour un chauffage d’appoint ? Comment choisir son chauffage d’appoint ? Comment trouver un appareil d’appoint économique ? Nos experts font le point dans notre dossier complet sur les différents chauffages d’appoint : les différentes solutions, les prix d’achat et la consommation énergétique.

 

Qu’est-ce qu’un chauffage d’appoint ?

Pour commencer, il est important de savoir ce qu’est un chauffage d’appoint et à quoi il sert. Un chauffage d’appoint n’est ni plus ni moins qu’un appareil de chauffage, fixe ou mobile, qui vient en renfort de votre chauffage principal.

Il se retrouve généralement dans les salles de bain, les pièces humides ou mal chauffées afin de faire monter la température rapidement ou encore le garage ou les annexes qui sont totalement exclues du système de chauffage central. Le chauffage d’appoint vient en complément du système de chauffage principal dans le but d’améliorer votre confort domestique.

Son but est d’apporter de la chaleur rapidement dans une pièce de votre logement. Dans les maisons mal isolées ou mal équipées en chauffage central, il peut devenir aussi le chauffage qui permet d’apporter une certaine chaleur dans la pièce où vous vous trouvez.

En résumé, le chauffage d’appoint est conçu pour une utilisation ponctuelle comme au printemps ou à l’automne quand le chauffage central est coupé ou pas encore mis en activité pour réchauffer l’atmosphère d’une pièce.

 

Les différents types de chauffage d’appoint

Pour chauffer vos pièces spécifiques de façon ponctuelle, il existe différents types de chauffages d’appoint qui fonctionnent à différentes sources d’énergie. On différencie généralement 4 types de chauffage d’appoint : électrique, au gaz, au pétrole ou fioul et au bois. Certains de ces appareils sont soufflants pour diffuser la chaleur, d’autres sont des convecteurs par exemple.

Pour vous aider à bien choisir le meilleur chauffage d’appoint pour votre maison ou appartement, découvrez le comparatif des radiateurs d’appoint par énergie et technologie.

Les chauffages d’appoint électriques :

Parmi les chauffages d’appoint qui fonctionnent à l’électricité, vous allez retrouver tous les modèles de convecteur, de radiateur à bain d’huile, d’appareil rayonnant ou encore soufflant. La dernière mode se porte sur les cheminées électriques très esthétiques. Certains modèles conviennent pour les petites pièces et d’autres affichent des performances de chauffe égales à un chauffage central.

Pour autant, la consommation électrique de ces appareils doit être surveillée, car elle peut rapidement faire grimper le montant de votre facture d’électricité. En effet, tous les chauffages d’appoint électrique ne sont pas économes et écologiques. Si vous optez pour un modèle bas-de-gamme, il est très probable que le rendement de ce dernier pour réchauffer une pièce ne va pas être optimal.

De plus, il est important de dimensionner correctement votre besoin de chauffe afin de vous équiper d’un chauffage d’appoint ayant une puissance adaptée. Plus ce radiateur aura une puissance élevée et plus il consommera d’électricité. La puissance en watts doit être choisie selon le volume de chauffe, soit 0,1 kW par m².

Pour rentrer dans le détail des avantages et des inconvénients de chacun, voici un tour d’horizon des modèles électriques :

  • Le convecteur : il chauffe rapidement une pièce. Son point faible est qu’il assèche l’air.
  • Le radiateur à bain d’huile : il couvre les grandes pièces comme les petites pièces et peut se déplacer d’un endroit à l’autre grâce à ses roulettes.
  • Les soufflants : adaptés pour les petits espaces, ils sont bruyants. Pour autant, des modèles existent avec une fonction nuit pour tomber en dessous de 50 décibels.
  • Les radiants : ils chauffent vite et très rapidement de petits espaces comme la salle de bain, mais consomment aussi beaucoup.
  • Les sèches-serviettes : ils sont parfaits dans la salle de bain pour chauffer agréablement avant la douche ou le bain et garder les serviettes au chaud.
  • Les cheminées électriques : visuellement agréables, elles permettent de chauffer le salon ou la chambre sans difficulté et sans bruit.

Les chauffages d’appoint au pétrole :

La grande inquiétude concernant les modèles à pétrole est l’émission du CO2, ce gaz incolore et inodore qui provoque des intoxications. Les vieux chauffages au pétrole ont tendance à émettre une forte odeur de pétrole lors de l’allumage par exemple. Heureusement, les progrès de la technologie sont passés par là et ont permis d’éliminer ce risque en intégrant des alertes sur l’appareil.

Le point fort des chauffages d’appoint au pétrole ou au fioul est sans doute sa vitesse de chauffe pour une consommation tout à fait économique. Son point faible est la manipulation du mazout pour remplir le réservoir du chauffage.

Il existe deux grandes familles de chauffage d’appoint au pétrole :

    • Les modèles à mèche : ils doivent se poser au sol et sont assez encombrants. Ils disposent d’une mèche pour l’allumage qui doit être changée périodiquement. Ils possèdent une autonomie d’environ 15 heures quand le réservoir est plein.
    • Les modèles à allumage électrique : comme son nom l’indique, le chauffage s’allume électriquement. Il possède donc deux technologies, l’électricité et le pétrole. On appelle cela la technologie inverter. Lui aussi chauffe rapidement pour une consommation énergétique plutôt économique.
    • Les modèles au bioéthanol : ils sont plus décoratifs que chauffants réellement. Ils doivent être posés sur une surface plane et solide. Attention si vous avez des enfants à ce qu’ils ne posent pas la main dessus.

Les chauffages d’appoint au gaz :

Les chauffages d’appoint au gaz sont les moins répandus dans les logements français. Le gros inconvénient des chauffages au gaz est qu’ils doivent être accompagnés d’une bouteille de gaz de 6 ou 13 kilos. Il faut donc avoir la place et la force pour la mettre en place.

Ces appareils disposent par contre de performances remarquables quant à la surface de chauffe et la rapidité de chauffe. On distingue parmi les modèles :

  • Le chauffage gaz à catalyse : Ce sont des rayonnants parfaitement adaptés pour les grands volumes à chauffer.
  • Le chauffage gaz par infrarouge : ils diffusent une chaleur douce et constante par rayonnement et convection.
  • Le chauffage gaz à infrableu : il est comparable aux performances du chauffage gaz à catalyse
  • Le brasero : très agréable en terrasse pour les soirées festives.

Les chauffages d’appoint au bois :

Bien connu et pourtant souvent oublié dans les chauffages d’appoint, le chauffage au bois est pourtant un complément qui allie chaleur, esthétisme et convivialité. Outre le bel aspect des chauffages d’appoint en bois, il faut noter que le bois de chauffe ne coûte pas très cher.

Son point faible est bien entendu la présence du bois qu’il faut stocker et manipuler pour mettre en marche le chauffage. Dans cette catégorie, on retrouve :

  • La cheminée : fixe et chaleureuse, elle permet de diffuser une chaleur constante. Son point faible est qu’elle assèche l’air ambiant.
  • Le poêle à bois : il est l’alter égo de la cheminée, mais avec un foyer fermé. Les deux demandent un conduit d’évacuation et doivent être fixes.

 

Faire attention à la consommation du chauffage d’appoint

Il est souvent économique d’équiper sa maison ou son appartement d’un appareil d’appoint pour chauffer une pièce de façon ponctuelle et rapide. Néanmoins, tout dépend du radiateur d’appoint choisi et de votre utilisation. En effet, tous les chauffages d’appoint n’ont pas la même consommation d’énergie.

Voici la liste des points importants à regarder avant de vous décider pour un chauffage d’appoint :

  • Son utilité.
  • La surface à chauffer pour calculer le volume de chauffe.
  • La fréquence d’utilisation.
  • Le type de combustible utilisé.

Mais aussi et surtout, vous devez regarder sa consommation d’énergie. En effet, le prix d’achat ne doit pas être votre seul critère de décision. À l’usage, votre chauffage d’appoint va s’amortir en fonction de sa consommation énergétique.

Et si vous avez choisi un modèle qui consomme beaucoup alors que vous en faites une utilisation intensive, votre note d’électricité ou d’énergie risque de devenir un point important dans votre budget. La consommation énergétique du chauffage d’appoint est donc un facteur fondamental de votre décision d’achat.

Pour vous aider à sélectionner un chauffage d’appoint économe et peu consommateur en énergie, vous devez vérifier le rendement. Pour cela, vous pouvez vous fier à l’étiquette énergie de l’appareil qui va de la classe A+++ à D généralement. Voici comment la lire :

  • La classe énergétique A+++ indique que le chauffage d’appoint est économe.
  • La classe énergétique D indique que le chauffage d’appoint est gourmand en énergie.

 

Tableau comparatif des chauffages d’appoint : prix d’achat et consommation

Pour ne pas perdre de temps à lire toutes les étiquettes pour comparer les modèles en fonction de leur prix et de leur consommation, voici un tableau comparatif exhaustif :

Prix d’achat et consommation des chauffages d’appoint
Modèles Prix d’achat Consommation énergétique
Chauffages électriques De 10€ à 150€ Élevée
Convecteurs électriques De 60€ à 100€ Élevée
Soufflant électrique De 10€ à 50€ Élevée
Radiant électrique De 60€ à 150€ élevée
Poêle à pétrole De 50€ à 500€ Élevée
Radiateur à bain d’huile De 100€ à 300€ Moyenne
Poêle à gaz De 50€ à 220€ Moyenne
Cheminée + de 1000€ Faible
Poêle à bois De 700€ à 3000€ Faible

N’hésitez pas à demander l’aide d’un professionnel pour bien calculer la puissance du chauffage d’appoint et réalisez les travaux d’installation :

DEVIS GRATUIT

 

Quel est le chauffage d’appoint le plus économique ?

Il est difficile de choisir le chauffage d’appoint le plus économique en fonction simplement des critères de prix d’achat et de consommation. En effet, d’autres facteurs rentrent en jeu dans ce type de réponses. Vous pouvez aussi découvrir nos conseils pour choisir un chauffage central peu gourmand en énergie.

Alors, quel est le mode de chauffage d’appoint le plus économique ? Voici nos conseils :

  • Pour un chauffage d’appoint sur toute la maison : la cheminée ou le poêle à bois sont les alternatives recommandées. En effet, le prix d’achat est rapidement amorti par plusieurs années de chauffage à moindre coût.
  • Pour éviter les travaux dans la maison et si vous souhaitez un chauffage mobile et efficace à la fois : le radiateur à bain d’huile ou le poêle à gaz semble être le meilleur compromis prix d’achat et consommation.
  • Enfin, pour chauffer une pièce ponctuellement, notre choix se portera sur un radiant ou un soufflant : en effet, il n’est pas utile d’investir dans un prix d’achat élevé alors que la consommation ne sera pas régulière et donc n’impactera pas significativement votre facture énergétique.

Il est donc impossible de vous dire quel est le meilleur chauffage d’appoint en terme de consommation énergétique. Vous devez prendre en compte les points ci-dessous pour trouver un chauffage d’appoint économique pour votre maison ou votre appartement.

Si vous équipez votre habitat d’un chauffage d’appoint pour chauffer une ou plusieurs pièces, vous devriez néanmoins voir une baisse de votre facture de chauffage. En effet, ce système permet de chauffer une zone réduite de façon ponctuelle à la différence d’un système de chauffage central.

Partager sur :

Infos de l'auteur

Si nombreux que soient les travaux finis, ceux qui restent à faire sont plus nombreux.

Laisser une réponse