Branchement d’un interrupteur

0

Comment brancher un interrupteur ? Comment câbler un interrupteur simple ou double ? Comment monter un interrupteur va et vient ? L’interrupteur est un élément obligatoire pour utiliser l’électricité domestique confortablement. Le branchement d’un interrupteur mural ne constitue pas des travaux d’électricité très complexes. Toutefois, il convient d’être informé sur le montage électrique des interrupteurs et les étapes nécessaires à leur installation.

L’interrupteur est un accessoire indispensable dans l’utilisation quotidienne de l’électricité domestique. Cependant, pour des raisons de normes, de fonctionnement défectueux ou de changement de décoration dans la pièce, il peut être nécessaire d’en changer, et par conséquent, d’en brancher un nouveau à la place de l’ancien. Tout savoir sur le montage, le câblage et le branchement d’un interrupteur d’électricité.
 

Comment brancher un interrupteur ?

 
L’interrupteur n’est pas en soi un élément électrique mais un outil de commande électrique. Il a pour rôle d’établir ou d’interrompre le passage du courant dans un circuit. Or, bien que le fonctionnement soit toujours globalement identique, le degré de complexité peut varier en fonction des modèles : interrupteur simple allumage, double allumage, permutateur, va-et-vient, interrupteur électrique avec voyant, …
 

Schéma électrique d’un interrupteur

Tout circuit électrique domestique pour un usage courant d’éclairage et d’électroménager est constitué selon le même schéma, reposant sur une source d’énergie et des fils conducteur. L’interrupteur n’a là qu’un rôle d’ouverture et fermeture du circuit électricque.

L’interrupteur simple, ne disposant que de deux, voire trois bornes, étant la référence de tous les autres, c’est sur ce modèle que nous allons définir le schéma électrique nécessaire. Il existe également des schémas électriques spécifiques pour les interrupteurs double allumage.

Sur les modèles anciens de bouton poussoir, l’une des bornes est indiquée par la lettre P, mais la lettre L lui a succédé depuis déjà quelques années. Cette borne est reliée à la phase. Les fils de phase sont les plus dangereux puisque ce sont eux qui sont en tension et acheminent vers le circuit la charge électrique. Ils sont toujours représentés de couleur vive : rouge, noire, ou rarement, en gris. La phase ne peut en aucun cas être le fil bleu ou les fils verts ou jaunes.

Les deux autres bornes de l’interrupteur sont souvent associées aux chiffres 1 et 2 qui indiquent l’ouverture ou la fermeture du circuit et servent de point de départ à un ou deux fils, en fonction des installations. Dans ce cas, on est en présence d’un contact inverse, ce qui est le cas de la très grande majorité des interrupteurs simples et leur permet de fonctionner aussi bien en allumage simple qu’en va-et-vient.

comment brancher interrupteur

Comment installer un interrupteur simple ou double allumage ? Découvrez comment câbler un interrupteur électrique.

Si l’on résume, vous avez le fil rouge de la phase, qui fait la jonction du tableau à l’interrupteur et doit être considéré avec précaution puisque il est en tension. Un fil part de la borne 1 et relie l’interrupteur au branchement de la lampe ou autre accessoire électrique. Il est plus connu sous le nom de « retour lampe ». De couleur marron, il peut aussi se présenter en violet ou orange.

Lorsque l’interrupteur est fermé, c’est lui qui transmet la continuité de la phase en direction de la lampe. Lorsque l’appareil est allumé, ce fil est donc sous tension et dangereux lui aussi. Deux fils partent de la lampe : le fil de terre, vert et/ou jaune (en cas de luminaires d’éclairage, le raccordement à la terre n’est pas nécessaire. C’est une obligation destinée aux luminaires de classe 2), et le fil neutre, dont la couleur est systématiquement le bleu et qui rejoint le tableau.

Notons que, dans le cas d’un interrupteur à va-et-vient, la borne 2, qui reste inutilisée dans le cas de l’allumage simple, est utilisée. L’interrupteur dispose alors de 3 fils : un fil de phase ou de « retour lampe », en fonction des cas, et deux navettes (généralement symbolisées par le violet), qui relient en circuit fermé les deux interrupteurs l’un à l’autre. Quant à l’interrupteur pour allumage double, il est lui aussi doté de 3 fils : un fil de phase et deux fils de « retour lampe ».

Voici une vidéo présentant en détails comment faire un schéma électrique pour un interrupteur d’allumage :


 

Étapes d’installation d’un interrupteur

Une fois ces connaissances acquises, il est plus facile de comprendre et d’envisager le branchement d’un nouvel interrupteur chez soi. Tout commence par le dessin d’un plan du circuit électrique de l’interrupteur. Il faut que vous sachiez à l’avance si vous avez affaire à un interrupteur simple, double ou à va-et-vient.

Voici les étapes des travaux de branchement d’un interrupteur simple allumage et de sa pose murale :

  1. Pour faciliter la pose, il est préférable de faire un plan de câblage électrique et un guide de branchement avant de poser et monter un interrupteur.
  2. Ensuite, comme pour tout travail en lien avec l’électricité, il est primordial de couper le courant chez vous en déclenchant la languette du disjoncteur général. Vous allez donc réaliser cette manipulation sans l’aide de la lumière artificielle. Dans la mesure du possible, choisissez une heure où la lumière du jour sera suffisante. Cependant, si ça n’est pas le cas ou si vous êtes dans une pièce sans fenêtre, prévoyez une lampe de poche !
  3. Muni d’un tournevis plat isolé, retirez en la dévissant la façade de l’ancien interrupteur, qui se compose généralement de deux parties : l’enjoliveur et la façade même.
  4. Avant de débrancher les fils reliés à l’ancien interrupteur, repérez bien la phase, sur la borne L ou P ainsi que le ou les « retour lampe » sur les bornes 1 et ou 2. Pour une suite d’installation plus confortable, vous pouvez prendre en photo ce branchement ou en faire un dessin. Cela vous évitera les trous de mémoire au moment de poser les fils.
  5. Il y a deux modes de fixation des fils aux bornes : soit ils sont clipsés, soit ils sont vissés. Une fois que vous avez détaché l’ancien interrupteur, vous pouvez raccorder au nouveau les fils de manière adéquate : en les clipsant ou en les vissant. C’est la partie dénudée, autrement dit, la partie où le cuivre est apparent, qui doit être insérée dans la borne et en contact avec celle-ci pour assurer le passage du courant. Assurez-vous donc que ce soit bien le cas.
  6. Vous pouvez d’ors et déjà repositionner l’interrupteur en prenant bien soin que les fils se placent correctement à l’intérieur du boîtier au moment où vous le repoussez. Une fois vissé au mur le nouvel interrupteur, vous pouvez placer la façade du cadre. Sur les modèles récents, cette dernière se clipse tout simplement sur le corps de l’interrupteur.

C’est seulement une fois cette dernière étape achevée que vous pouvez rétablir le courant pour vérifier qu’il fonctionne correctement. Si ce n’est pas le cas, il vous faudra recommencer les étapes précédentes en veillant à corriger le branchement des fils électriques. Ensuite, vous pourrez tester une nouvelle fois si votre interrupteur est bien raccordé à votre installation électrique.

Pour approfondir sur ce mécanisme de commande des points d’éclairage ou de prises de courant, découvrez ce livre sur l’installation électrique ou encore le guide d’installation des interrupteurs.

montage interrupteur électrique

Schéma électrique : brancher un interrupteur et réaliser le montage des câbles électriques. Le guide du montage interrupteur électrique.

 

Prix pour le branchement d’un interrupteur

 
Le matériel électrique répond à des normes de sécurité strictes qu’il est important de connaître et de prendre en compte au moment de l’achat. Pour être certain d’acheter des produits correspondant à ces normes, prenez ceux marqués des sigles NF (Normes Françaises) ou CE (Communauté Européenne). Pour les fils, la norme est identifiée par les lettres HAR.

Dans le commerce, un interrupteur simple ou à va-et-vient se trouve entre 4€ et 10€ pour des modèles classiques. Il en existe de plus chers avec voyant lumineux et même des interrupteurs domotiques qui sont connectés à votre smartphone. Il existe même des interrupteurs automatiques qui sont pourvus de détecteurs de mouvement. Les luminaires s’allument ainsi automatiquement à votre passage. Il est possible de poser des interrupteurs horaires également.

En ce qui concerne l’intervention d’un électricien professionnel, il faut prendre en compte plusieurs aspects dans l’anticipation du budget. En effet, le coût horaire se situe selon les régions entre 36€ et 50€, auxquels viennent s’ajouter les taxes si elles ne sont pas incluses. Dans ce cas, la TVA s’élève à 20% dans un logement neuf, 10% dans un logement ayant dépassé les deux ans. Le changement d’un interrupteur n’étant pas une opération compliquée, une heure devrait suffire. Le déplacement peut être facturé entre 25 et 45€, et si l’électricien fournit les pièces à poser, cela peut engendrer une majoration de 35 à 40%. Il est donc plus intéressant d’avoir déjà acheté le matériel.

Cependant, beaucoup d’électriciens proposent un devis gratuit, ce qui peut vous permettre de vous faire une idée du budget à allouer pour ce type d’intervention, et ce sans engagement. N’hésitez pas à venir poser vos questions concernant le branchement d’un interrupteur mural, ou d’autres travaux électriques, sur le forum électricité.

Avec ForumBricolage : Chiffrez le coût de vos travaux en 2 clics
Placeholder
Partager sur :

Infos de l'auteur

Photo du profil de Bricoleur du dimanche

Si nombreux que soient les travaux finis, ceux qui restent à faire sont plus nombreux.

Les commentaires sont fermés.