Mauvaise ventilation d’une cave semi-enterrée

Publié dans : Isolation et ventilation


    • Participant
      Matthieu le #9423

      Bonjour les bricoleurs!
      Je vous écris ce message aujourd’hui car j’aurai besoin de vos lumières.

      J’habite une maison charmante avec une cave semi-enterrée qui depuis des années souffre d’un taux d’humidité très élevé. Lors de l’achat, nous n’avons pas identifié les soucis que cela pourrais engendrer par la suite. Le taux d’humidité de la cave est approximativement toujours situé autour de 70-80 d’humidité, en quasi-permanence (été ou hiver)

      D’un côté de la maison, la cave est enterrée, de l’autre, deux portes PVC et deux fenêtres que je retrouve dès que les températures baissent suffisamment, couvertes de condensation. J’ajoute que nous avons constaté la présence de vrillettes dans la partie la plus humide de la cave (indice d’humidité dont il faut tenir compte). E visiblement, de traces de capillarités humides sur le sol de la cave.

      Vous trouverez des photos en pièce jointe!

      Le constat préliminaire est que nul part dans la cave nous pouvons trouver d’aération, nul part (pas sur les portes, pas de soupirail, rien!). Ce qui fait que l’air de cette cave n’est jamais renouvelé. Etant donné que je souhaiterais simplement utiliser cet espace comme buanderie, pour sécher simplement le linge, je souhaite demander au corps de métier adéquat d’utiliser l’existant et donc créer simplement ce qui n’existe pas encore : des aérations aux portes et fenêtres (couples grille sur porte et aérateur de fenêtre). A quel corps de métier dois-je faire appel?
      Et surtout est-ce, d’après vous une solution adéquate?

      Je vous remercie d’avance de vos conseils!
      Bonne journée,


    • Admin bbPress
      Tonio le #9469

      Le principal souci des caves enterrées concerne l’humidité. Par la nature de la pièce qui est enterrée déjà et par le manque de ventilation car il n’est pas toujours évident d’installer une ventilation dans le sous-sol. Mais il faut savoir que si les soucis d’humidité deviennent importants, cela va se répercuter sur toute la maison. Surtout que tu parles de traces capillaires …

      Personnellement, j’opterai déjà pour une aération manuelle plus fréquente via la fenêtre et les deux portes. Avoir deux portes signifie pouvoir créer un flux d’air qui permettrait de diminuer l’humidité de la pièce. Surtout si tu en fais une buanderie.

      Il faut tester et voir le résultat. Cette aération manuelle de ta cave enterrée peut être suffisante tout comme le taux d’humidité peut être si important qu’une VMC peut être nécessaire par exemple. En quoi est construit le sol de ton sous-sol ? Dalle de béton ?

      De plus avec un taux d’humidité trop élevé, ton linge risque de sentir rapidement l’humidité 😉 !


      • Participant
        Matthieu le #9503

        Merci Tonio pour ta réponse. Par chance, et malgré l’humidité permanente, la maison est très peu impactée en partie habitable. La ventilation est bien faite dans les autres parties de la maison.

        La ventilation manuelle est insuffisante car il faudrait que les fenêtre restent ouverte en permanence. J’attends le passage d’un pro pour m’installer des barres de défense et pouvoir laisser ouvert les fenêtre en permanence lorsque les conditions météorologiques sont bonnes et que je ne suis pas absent plus d’une journée.
        Ce sera déjà un net progrès pour renouveler l’air.
        Effectivement, les traces capillaires apparaissent sur un sol dallé en béton. Ceui-ci peut-il avoir emmagasiné de l’eau en telle quantité qu’il faille des années pour l’assécher (je rappelle que les proprios précédents ont complètement négligé cette partie de la cave et n’aérait que très très rarement)

        A coach travaux, je rejoins vos deux avis à vous et Tonio. Un maçon devrait bientôt intervenir également pour créer une sortie d’air de l’autre côté. Ce qui malheureusement engendrera un bricolage peu esthétique -tuyau de 100- aboutissant sur la terrasse avant de la maison. Je me débrouillerai pour l’habiller un peu plus élégamment, histoire que cela ne fasse pas tâche. Je pense que la création de ce flux d’air arrangera bien les choses.

        Pour la condensation, j’avais effectivement compris cela, mais si je réduis la quantité d’eau sous forme gazeuse dans la cave, le phénomène de condensation s’atténuera donc, si j’ai bien compris?

        Je vais faire réaliser l’ensemble de ces petits travaux et je verrais par la suite si je dois faire la pose d’une VMC, puis, cas extrême, casser la dalle pour reprendre l’isolation de celle-ci et stopper définitivement ces capillarités (solution pour laquelle je n’opterai pas si c’était possible, évidemment)

        Merci de vos conseils, et bon dimanche!!


    • Participant
      coach travaux le #9482

      Bonjour, je confirme l’avis de Tonio, en effet dans un premier temps prévoir une ventilation naturelle idéalement une entrée d’air basse et une évacuation haute, pour créer une circulation d’air, vous pouvez réaliser une aération sur les fenêtres vous pouvez le faire vous même ou avec un menuisier ensuite avez vous la possibilité de crée une évacuation à l’opposé de l’entrée d’air percement d’un mur? voir avec un maçon.
      à noter également que la condensation est généralement due à une différence entre la température de l’air intérieur et extérieur (point de rosée) changement d’état, la vapeur devient de l’eau à l’endroit de la différence de température.


    • Participant
      jp le #9483

      Bonjour

      Pour la pose d une VMC il va falloir une entree et une sortie d air
      une fois l entree et sorti realisees laissez quelque temps comme ca et si aucune amelioration rajoutez une vmc et la le resultat et quasiment garantie et spectaculaire

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.