Faux-plafond et solivage bois sur cloison brique platrière


    • Participant
      Midship le #6691

      Bonjour à tous,

      J’ouvre une nouvelle discussion car ce que j’ai trouvé ne me semble pas correspondre exactement à mon problème…

      Souhaitant créer (en particulier pour des questions d’isolation thermique et phonique, mais aussi de passage de câbles)un faux plafond dans les chambres de mon appartement des années 50, je me retrouve à devoir recréer un solivage en bois en dessous du plafond actuel pour y fixer mes suspentes (le plafond actuel présente des briques suspendues sur lesquelles je ne peux pas me fixer…).

      J’envisage donc de mettre des bastaings 50x150mm de part et d’autre des pièces, d’y faire reposer (via des chevrons 63x75mm) des 1/2 bastaings 32x150mm en dessous desquels seront fixées les fourrures. Je joins un schéma de principe pour aider à comprendre (les chevrons périphériques sont optionnels, et vous noterez la présence d’une cloison en OSB3 de 5cm…)

      Ce qui m’inquiète, c’est que les cloisons sur lesquelles j’envisage de fixer mes bastaings sont en briques plâtrières de 5cm d’épaisseur (je ne compte pas les malheureux 2cm de plâtre qui recouvrent la brique…). On m’a conseillé de procéder par scellement chimique tous les 50cm, et de doubler avec du silicone pour que ça tienne. Du coup, j’envisage des tamis 12x50mm et des tiges filetées 8mm.

      En calculant un peu la masse de tout ça, j’arrive à la répartition suivante (pour l’ensemble des trois chambres) :
      – Solivage : 440kg
      – Fourrures : 10kg
      – Isolant (laine de verre ép. 100mm): 43 kg
      – BA13 (phonique) : 400kg (l’abandon du phonique pour raison de poids me trotte dans la tête…)

      Soit un total de près de 900kg, répartis sur 31 points de fixation. Pensez-vous que les cloisons supporterons la charge? Ce serait dommage que tout nous tombe sur la tête ! 🙂

      Une alternative serait de faire reposer les bastaings sur les autres cloisons (i.e. les murs longs) et de « boulonner » au travers lorsque c’est possible (une cloison en brique et l’autre en OSB3). Pour les deux cloisons extrêmes, retour à la case scellement chimique…est-ce que ça vous parait mieux? Merci d’avance pour votre aide !

      fichiers attachés:

    • Participant
      Anabella le #6721

      Bonjour,

      Je lisais votre post sur le Forum. Il est très technique et il serait avancé de ma part de vous donner une réponse qui garantirait que votre projet soit viable.

      Mais je vais tout de même donner mon avis.

      Pour commencer à la configuration du plafond j’aurai réfléchi à un plafond tendu plutôt qu’à un plafond suspendu.

      Mais vu l’avancé de votre projet je pense que vous êtes déjà partis pour le plafond suspendu.

      Comme vous le dites, le poids du BA13 Phonique peut faire peur, la pièce du dessus est une pièce où il y a beaucoup de passage ? L’isolation phonique était vraiment mauvaise de base.

      Peut être faut il se tourner vers un autre isolant que la laine de verre. Par exemple du liège. Un peu plus cher c’est certain mais le liège est un très bon isolant acoustique et thermique.

      On peut également penser à coller des dalles acoustiques (certains fabricants proposent des dalles en mousse acoustique très légères). Dans ce cas là vous pouvez directement coller les dalles au plafond avant de poser les bastaings.

      Voilà quelques pistes de réflexion pour réduire le poids du ba13.

      Bon courage dans votre projet.

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.