Prix de pose d’un carrelage

0

Le prix de pose d’un carrelage dépendra du carrelage choisi et du tarif de pose du carreleur.

En fonction de la surface à carreler, du type de carrelage posé au sol ou encore de la taille des carreaux, on déterminera le temps de pose nécessaire et donc le tarif de pose du carrelage selon le projet.

On peut donner facilement une estimation du prix du projet de pose de carrelage en se basant sur ces principaux éléments.

Le prix de pose moyen pour un carrelage sera compris entre 35 et 70 € le m2 ,pose et matériaux compris (pour un carrelage standard milieu de gamme).

 

Prix du carrelage au m2

Le matériau constituant votre carrelage est l’un des facteurs de prix le plus influant dans le coût total de votre projet. La taille des carreaux, les matériaux de carrelage et la gamme détermineront le prix du carrelage.

Prix du carrelage selon les types :

Type de carrelage Prix du carrelage au m2
Carrelage en grès cérame Entre 20€ et 120 €
Carrelage en terre cuite Entre 30 € et 80 €
Carrelage en faïence Entre 20 € et 150 €
Carrelage en tommette Entre 40 € et 100 €
Carrelage en ardoise Entre 40 € et 90 €
Carrelage en granit Entre 60 € et 160 €
Le travertin Entre 30 € et 60 €
Carrelag en pierre calcaire Entre 30 € et 90 €
Le marbre Entre 40 € et 220 €
La mosaïque Entre 15 € et 50 €
La pâte de verre Entre 10 € et 50 €
Carrelage en ciment Entre 50 € et 140 €

 

Quel type de carrelage choisir ?

Le choix du carrelage aura une grande influence sur le prix du projet de pose du carrelage.

Encore faut-il que votre choix soit le bon. Pour choisir votre carrelage vous devrez prendre en compte l’usage et la pièce dans laquelle le carrelage sera posé.

Le grès cérame est le type de carrelage le plus utilisé. Son prix est très variable selon la qualité choisie.Facile d’entretien, il est résistant et se pose aussi bien en extérieur qu’en intérieur dans les pièces à vivre comme dans les pièces humides telles que la salle de bain. Il résiste à tout et est proposé dans une grande variété de formes et de coloris.

La terre cuite est 100 % naturelle. Obtenue par cuisson de glaise, elle est totalement bio et écologique. Elle est hydrofuge et anti-tâche après traitement particulier. Elle résiste à l’eau et même aux intempéries. De fait, elle convient aussi bien pour l’intérieur que pour l’extérieur. Sa forme la plus connue est la tomette. Mais celle-ci semble un peu passée de mode, car elle a été souvent (trop) utilisée dans les intérieurs rustiques. Très résistante, elle ne craint pas l’usure du temps mais demande tout de même un entretien particulier.

La faïence fait partie des céramiques au même titre que le grès cérame. Malheureusement, si elle bénéficie d’une esthétique remarquable, elle n’a pas hérité de la solidité propre à son confrère. Pourtant, elle se comporte bien dans les cuisines et salles de bain, des pièces humides ou sèches où le passage est fréquent. Son secret est qu’elle résiste très bien à l’usure, mais pas au choc. Matériau poreux, la faïence ne s’installe pas en extérieur. Sa pose nécessite impérativement le recours à un professionnel. On utilisera ce type de carrelage en carrelage mural.

L’ardoise, plus traditionnellement utilisée pour la toiture, est un matériau qu’on utilise également pour le carrelage. 100 % naturel, né de la sédimentation des roches en couches successives, elle se marie à merveille avec le bois et le métal. Elle se décline dans sa couleur violine et sombre habituelle, mais se trouve aussi en vert, ocre et gris. Elle peut être clivée ou polie selon l’aspect que vous souhaitez. Elle présente une belle résistance à l’usure, s’installe aussi bien dehors que dedans. Par contre, sa pose est délicate et elle nécessite un traitement hydrofuge après pose.

Le granit est une roche magmatique donc totalement naturelle. Elle est extrêmement dure et ne craint ni l’eau, ni les tâches, ni les passages intensifs. Sa particularité repose sur le dégradé de couleurs qui l’habitent. Pratiquement toutes les couleurs sont possibles, mais sa teinte varie en fonction du dosage du pigment. On la trouve en carreaux de taille moyenne et grande. Il va aussi bien pour les pièces intérieures que la terrasse extérieure et possède même la propriété d’anti dérapant naturellement.

Le travertin présente un aspect irrégulier qui lui donne un cachet d’authenticité. C’est une pierre naturelle comme beaucoup de carrelage. Par contre, son entretien pose certaines contraintes. C’est pourquoi il est recommandé d’appliquer un traitement hydrofuge et anti-tâche après sa pose pour vous faciliter la vie. Pour autant, il ne faudra pas le brosser avec un revêtement abrasif et éviter les produits ménagers agressifs. Il supporte également très mal la pollution et la fumée. Il peut avoir une finition vieillie, brossée ou polie et se pose en intérieur et en extérieur.

La pierre calcaire, une pierre naturelle, peut se décliner en deux types : la pierre bleue, résistante au gel et facile d’entretien, et la pierre blanche, tendre et chaleureuse, mais très poreuse donc qui ne supporte pas l’extérieur. Comme beaucoup de ses consœurs, elle a besoin d’un traitement après la pose pour avoir une bonne longévité.

prix pose carrelage

Attention, selon le type de carrelage, la technique de pose peut être particulière.

Le marbre est une pierre naturelle très dure. Elle a donc une excellente résistance au temps, à l’usure comme au choc. Par contre, elle doit être vitrifiée pour ne pas être tachée. Son design et la noblesse de cette pierre la place souvent dans les matériaux luxueux. Attention également à son poids, le marbre est très lourd.

Les caractéristiques de la mosaïque dépendent du matériau dans lequel le carrelage est taillé. En effet, les carreaux de la mosaïque peuvent être en céramique, en marbre ou encore en pâte de verre. Toujours est-il qu’elle nécessite impérativement un professionnel pour être placée.

La carrelage à base de pâte de verre se retrouve souvent au fond de l’eau. C’est elle qui tapisse le fond des piscines. Elle a donc une excellente résistance à l’eau en intérieur comme en extérieur qui fait qu’on l’utilise principalement pour les salles d’eau. Elle présente une résistance qui la rend pratiquement inaltérable à toutes sortes d’agressions. Elle peut s’adapter aux murs arrondis en carrelage mural et possède un large panel de coloris.

Le carrelage en ciment revient à la mode. Ce carrelage coloré très en vogue en 1900 n’a visiblement pas dit son dernier mot. Il est apprécié pour ses motifs et ses couleurs très variés, mais aussi et surtout pour sa très haute résistance. Il ne craint rien ! Le feu, l’eau, les chocs ne lui font pas peur. Leur point faible réside dans leur porosité. En cas de tâche, il faut donc intervenir immédiatement. L’entretien est donc délicat et essentiel pour conserver un beau carrelage.

 

Tarif de pose d’un carrelage

Le tarif de pose d’un carrelage dépend essentiellement du type de pose et du temps nécessaire en fonction de la taille et du type des carreaux de carrelage.

Différentes poses existent et demandent plus ou moins de technicité. Il aura par exemple une différente entre une pose droite et une pose en mosaïque avec motif.

L’intervention d’un professionnel vous garantira une surface plane, sans irrégularité et parfaitement alignée avec le motif.


Vous avez donc tout intérêt à lui confier la pose de votre carrelage. Le tarif de pose d’un carreleur variera entre 30 et 50 euros de l’heure. Au final le prix de pose d’un carrelage sera compris entre 35 et 70 € le m2 (pose et matériaux compris).

Partager sur :

Infos de l'auteur

Un bon artisan, c'est quelqu'un qui a fait de sa passions son métier !

Les commentaires sont fermés.