La construction passive, comment y parvenir ?

0

Face au dérèglement climatique, il est devenu plus qu’urgent de réduire l’impact de l’Homme sur l’environnement. Si nous ne pouvons, en tant que particuliers, ne faire que de petits gestes quotidiens, ces derniers ne sont pas pour autant sans intérêt. Nous avons tous pris l’habitude de ne plus faire couler l’eau du robinet inutilement et d’éteindre la lumière après avoir quitté une pièce. Aujourd’hui, la technologie nous permet d’aller plus loin, et d’habiter une maison dite « passive ».

 

L’habitation « passive », une révolution tant attendue

 

Plus communément appelée « maison sans chauffage », ce nouveau type d’habitation est absolument révolutionnaire. Tous les écologistes en herbe et les propriétaires souhaitant faire des économies d’énergie seront conquis. Le concept est très simple : faire en sorte que plus personne aujourd’hui ne souffre du froid ou de la chaleur dans son habitat. Pour cela, il suffit de se servir de la chaleur émise par le soleil pour se chauffer, et surtout de faire disparaître ces fameux ponts thermiques que quasiment tout le monde subit chez soi. L’isolation est très importante pour éviter les déperditions de chaleur (murs, fenêtres, toits, portes). C’est en quelque sorte une construction très basse consommation.

 

Maison passive : l’aboutissement d’un choix personnel et collectif

 

La transition énergétique est au cœur du débat gouvernemental. En attendant que plus aucun foyer ne se chauffe au fioul, il paraît évident de refaire l’isolation du parc immobilier français. En tant que propriétaire, vous avez vous aussi la possibilité de transformer votre bien en maison passive. Tout d’abord, vous devez faire un diagnostic énergétique afin de connaître les véritables points faibles de votre habitation. À partir de là, l’entreprise spécialisée à qui vous ferez appel saura quels matériaux utiliser pour pallier aux fuites caloriques du foyer. Les murs pourront par exemple être recouverts de mousse de polyuréthane. De grandes verrières installées à des endroits stratégiques par rapport à la luminosité, permettront de chauffer l’intérieur sans allumer les radiateurs. En cas de coup de chaleur estival, une bonne ventilation double-flux appelée « by-pass » fera l’affaire. Ce système permet de ne plus avoir froid en hiver et chaud en été.

 

La maison container : écologique ou pas ?

 

Ce cube de métal a déjà été utilisé pour construire des résidences universitaires dans les villes de Lyon, Reims, Annecy, Rennes et Le Havre.

Comme son nom l’indique, la maison container est fabriquée à partir de containers ! Ce sont ces grosses caisses métalliques dans lesquelles sont transportés des denrées et autres produits aux quatre coins du monde par voie maritime. Étant donné qu’à l’origine elles ne sont pas faites pour être utilisées en tant qu’habitats, vous n’avez rien d’autre que les murs, le toit et le sol. Tout le reste est à installer, et surtout, un gros travail d’isolation est nécessaire. De plus, pour ne pas avoir l’impression de vivre dans une boîte de conserve, mieux vaut s’offrir les conseils d’un architecte. Pour être totalement écologiques, ces cubes doivent être issus du recyclage. L’idée de récupération est le b.a.-ba de l’écologie.

Partager sur :

Infos de l'auteur

Si nombreux que soient les travaux finis, ceux qui restent à faire sont plus nombreux.

Laisser une réponse