Prix d’une toiture au m2 en 2018

0

Conduire des travaux de toiture est un projet de grande ampleur. Pas facile de s’y retrouver entre le choix des matériaux de toiture, le choix de l’isolation, l’installation des fenêtres de toits ou encore l’aménagement intérieur des combles.

Vous venez d’acquérir une maison avec une toiture vieillissante, ou vous souhaitez construire une maison sans savoir quels matériaux choisir pour la toiture ? Nous allons voir ici les détails sur le projet de rénovation de toiture et le prix toiture.

Les travaux de toiture font partis des projets travaux les plus ambitieux en rénovation. On calcule le prix d’une toiture au m2 pour mieux estimer un projet.

Le prix d’une toiture au m2 présente généralement le prix d’une rénovation de toiture en fonction du type de couverture. Mais selon les projets, le prix de la toiture au m2 pourra ne pas se limiter aux matériaux. L’isolation, la charpente ou encore les installations de fenêtre de toit sont autant d’éléments qui influencerons le coût total de la rénovation de toiture.

Travaux de toiturePrix au m2
Prix d’une toiture neuve + charpenteDe 150 à 250 € le m2
Prix couverture seuleDe 50 à 80 € le m2
Prix toiture chaume traditionnelEntre 90 et 120 € le m2
Prix toiture en ardoiseEntre 50 et 150 € le m2
Prix tuiles à emboitementDe 10 à 15 € le m2
Prix tuiles canalDe 25 à 35 € le m2
Prix tuiles plateDe 60  à 80 € le m2
Prix tuiles photovoltaïquesDe 900 à 2000 € le m2
Prix toiture en ShingleDe 5 à 15 € le m2

 

Prix d’une toiture neuve

Les travaux de toiture qui incluront un projet d’isolation de toiture pourront bénéficier d’une aide de l’État sous certaines conditions (le logement doit avoir plus de 2 ans et les travaux doivent être réalisés par un artisan RGE).

Les foyers les plus modestes souhaitant rénover leur toiture, pourront également prétendre  aux aides accordées par l’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH).

Le prix d’une toiture au m2 moyen constaté se situe entre 50 et 80 euros du m2 pour des toitures en ardoise, tuile, pierre ou zinc ou pour la végétalisation d’un toit.

Pour une toiture chaume traditionnel, il vous en coûtera près de 120 euros au m2.

La pose de tuiles photovoltaïques est sans doute le type de rénovation de toiture le plus couteux. Il permet la création d’un système de production énergétique efficace. Il vous en coûtera jusqu’à 1500 € par m2. On notera cependant les avancés sur le marché qui tendent à orienter les prix vers la baisse dans les années à venir pour rendre la solution plus abordable.

Pour des toitures avec un petite surface et un usage moins domestique (abri de jardin, bâtiment annexe), on optera pour des solutions alternatives.

On choisira alors des matériaux de toiture plus abordables :  le revêtement acier (entre 20 et 40 € le m2) ou encore en bardeaux de bois (à partir de 30 € le m2).

Pour être certain de votre choix de couverture, il vous faudra consulter les plans d’urbanisme locales en matière de toiture. Selon votre géolocalisation, certains matériaux peuvent vous être imposés.

N’hésitez pas également à solliciter votre artisan sur le sujet.

 

Coût de rénovation d’une toiture

Le coût d’une rénovation de toiture dépendra de l’ensemble des travaux prévus dans le projet.

La rénovation peut se limiter à des travaux d’entretien avec un démoussage et des réparation sur le toit.

Si un problème d’étanchéité est présent sur la toiture, il faudra localiser ce problème, changer les matériaux endommagés et éventuellement réaliser la pose d’un écran de sous-toiture.

Les travaux de rénovation les plus lourds consisteront à la dépose totale de la toiture pour une réfection complète du toit.

Pour une intervention simple avec des changements de tuiles ou des réparations sur le toit, comptez un tarif au m2 situé entre 30 et 70 € par m2 endommagé.

La rénovation complète avec la pose de nouveaux matériaux vous reviendra entre 70 et 130 euros du m2. Le prix peut être supérieur et atteindre les 250 euros si des travaux sont à apporter sur la charpente.

Au final le calcul du prix d’une rénovation de toiture devra dans un premier temps tenir compte de la nature du projet.

Selon le type de rénovation, l’estimation doit également comprendre les travaux annexes prévus sur la toiture (isolation, installation de fenêtre, velux). L’aération de la toiture ne doit pas être oublié. De même vous pouvez également être amené à rénover les gouttières et le système d’évacuation des eaux de pluies.


 

Quel matériau choisir pour votre toiture ?

De nombreux matériaux de toiture sont disponibles sur le marché. Vous avez le choix mais n’oubliez pas de consulter votre maire pour connaître les contraintes techniques (la réglementation concernant le degré d’inclinaison de la pente du toit change selon les régions) et les directives locales (PLU) pour la possibilité du choix des matériaux.

Rendez-vous en marie pour connaître les règlementations imposées pour les travaux de rénovation de toiture en fonction de votre géolocalisation.

Si jamais votre projet de toiture n’entre pas dans le PLU en ce qui concerne la pente, vous pouvez penser à la toiture végétalisée. Cette solution de couverture est un bon moyen de renforcer l’isolation thermique et permet surtout l’installation d’une solution à très faible pente.

Pour les pentes les plus faibles, on optera généralement pour des tuiles plates.

Pour les toitures à pente moyenne (inclinaison d’au moins 35%), on choisira généralement entre la tuile traditionnelle en terre cuite ou l’ardoise.

On notera qu’un projet de toiture en ardoise est généralement plus cher qu’un projet de tuile en terre cuite.

Les prix des tuiles en terre cuite dépendront de leurs formes et des finitions et traitements reçus. Vous pouvez également penser à la tuile en béton généralement moins onéreuse mais qui présente le défaut de se décolorer rapidement.

Pour les bâtiments annexes ou les abris de jardin, vous pourrez choisir un matériau traditionnel ou vous orientez vers des matériaux moins chers.

La tôle ondulée ou le Shingle sont parfaits pour ce type d’ouvrage. Ces matériaux resteront cependant inadaptés à une toiture à usage domestique.

Selon les régions, on trouvera des matériaux de toiture particuliers qui demanderont d’ailleurs des techniques précises pour la pose et l’entretien.

On peut citer ici la toiture en zinc (qu’on retrouve sur les bâtisses historiques de Paris), les toitures en bardeaux de bois (Alpes, Normandie), les toits en chaume (en région Bretagne) ou en brande (dans les Landes).

L’ardoise est une roche sombre issue du schiste.  L’ardoise est travaillée et taillée pour se présenter sous la forme de plaques fines. On les utilisera alors comme matériaux pour la couverture.

L’ardoise a pour avantage de posséder une forte longévité et ne pas demander d’entretien particulier. Elle est parfaite pour la pose d’une toiture à forte pente.

Les avantages de l’ardoise  :

  • Inoxidable
  • Innaflamble
  • Écologique et recyclable
  • Forte capacité isolante

La pose demande par contre une certaine expérience, il vous faudra faire appel à un professionnel.

Au niveau des tarifs, le prix de l’ardoise dépendra de son origine (ardoise d’origine naturelle ou ardoise synthétique). Comptez entre 50 et 150 € le m2 pour le prix d’une toiture en ardoise en fonction de la qualité des ardoises utilisées.

Prix toiture en tuile au m2

Le prix d’une toiture en tuile dépendra de la forme et de la qualité des tuiles utilisées.

Pour le choix de la forme, il faudra encore un fois consulter votre mairie pour connaître les éventuelles contraintes régionales.

La nature de la tuile, terre cuite ou béton, aura une influence sur son prix.

Les tuiles de mortier sont les plus abordables avec des prix compris entre 25 et 30 € le m2. Elles sont très résistantes et peu poreuses. Elles sont par contre plus sensibles aux dépôts de mousse par rapport à la tuile en terre cuite.

Pour les tuiles en terre cuite, les différences s’observent selon la nature et les formes de tuile.

La tuile à emboîtement revient généralement à  15 euros le m2. A ce pris là, un traitement sur la toiture pour protéger la tuile sera indispensable.

La tuile en canal revient à près de 35 euros le m2. On la retrouve surtout dans le sud de la France. Lorsque que la tuile en canal est emboitable, on parle de tuile romane.

Les tuiles plates sont les tuiles en terre cuite les moins chers du marché (on en trouve à moins d’1 euro l’unité).

Selon les toitures, vous devrez cependant placer un nombre important de tuile par m2 (généralement de 65 à 75 par m2 au lieu de 15 pour les tuiles à emboitement) . Le prix d’une toiture en tuile plate au m2 se situera en moyenne autours de 30 euros le m2.

Le type de tuile le plus cher sur le marché reste la tuile photovoltaïque. Ce type de tuile va au delà de sa fonction de couverture car son installation permet la production d’énergie solaire.

Son rendement est le même rendement que celui des panneaux solaires (autour de 100 kWh par an et par m2). Le prix de ce type d’installation reste très élevé avec des installations comprises entre 900 et 2000 euros le m2 (pose et système de production énergétique inclus).

Prix d’une toiture en Shingle

Le bardeau bitumé plus couramment appelé Shingle se compose d’une feuille de feutre asphaltée et renforcée de fibre de verre. Ce matériau est à la fois économique à l’achat et facile à poser soi même (dans la mesure où vous êtes un peu bricoleur).

Il se pose simplement sur des panneaux de bois type OSB. Ce type de toiture n’est pas forcément très utilisé en France pour de la toiture domestique car elle n’est pas des plus solides et dispose d’une faible capacité d’isolation thermique. Bizarrement on retrouve beaucoup le Shingle en Amérique du nord où ce matériau est largement utilisé pour la couverture des maisons.

Le gros avantage de la toiture en Shingle, c’est son prix. Pour le prix d’une toiture en Shingle, il faudra compter entre  5 et 15 euros le m2.

Vous trouverez sur le marché différents coloris dont certains imites très bien la tuile ou l’ardoise.

La pose du Shingle demandera une pente minimum de 20 %.

La pose du Shingle se réalise généralement au clou ou à l’agrafe.

Prix d’une toiture en ardoise

L’ardoise possède un très grande résistance au temps et demande peu d’entretien. C’est sans aucun doute le matériau le plus noble à utiliser pour la rénovation de toiture. Mais c’est aussi celui qui coûte le plus cher.

Le prix des travaux de toiture en ardoise est donc élevé mais la toiture en ardoise garantie, pour certaine qualité d’ardoise, près d’un siècle d’espérance de vie.

On distinguera les qualités d’ardoise selon leurs origines et techniques de fabrication.

On distingue :

  • L’ardoise naturelle
  • L’ardoise synthétique

L’ardoise naturelle est une ardoise taillée et issue d’une carrière de schiste. Selon la carrière d’origine, les qualités de l’ardoise naturelle peuvent être différentes d’une ardoise à l’autre.

L’ardoise synthétique est un matériau composé de ciment et de fibres minérales. Les traitements et la coloration de cette alliage permet d’imiter la ardoise naturelle. Les qualités sont similaires mais si la durée de vie sera moindre.

Niveau prix pour une toiture en ardoise comptez :

  • Pour l’ardoise synthétique : Entre 50 et 80 euros le m2
  • Pour l’ardoise naturelle : Entre 100 et 150 euros le m2

 

Refaire sa toiture : Réglementation

Le coût d’une rénovation de toiture comprendra donc le prix des matériaux, le coût de la main d’oeuvre pour la pose de la toiture et les travaux de zinguerie avec la pose de gouttière.

Le coût de la main d’oeuvre dépendra du projet et du temps nécessaire à sa réalisation.

Pour la réalisation de votre projet de toiture, vous devrez déposer une déclaration préalable de travaux auprès de la mairie de votre ville ou village.

La demande de  permis de construire s’imposera s’il y a une modification au niveau de la pente ou bien une surélévation de toiture.

Selon votre géolocalisation, vous pourrez être amené à demander et obtenir l’agrément des Monuments Historiques pour les zones classées.

Enfin l’appel à un architecte est obligatoire pour les projets de surélévation ou d’aménagement des combles qui permettent de créer une surface habitable supérieure à 170 m2.

N’hésitez pas à solliciter votre artisan pour la réalisation des démarches.

Lorsque vous ferrez appel à un artisan couvreur, n’hésitez pas à vérifier ses certifications (Qualibat, RGE). Vous pouvez si vous le souhaitez vous renseigner auprès de la CAPEB (Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment) ou de la FFB (Fédération Française du Bâtiment). L’artisan doit être couvert par la garantie décennale.

Si vous envisagez de réaliser vos travaux seul, n’oubliez pas de penser à votre sécurité. Assurez-vous d’être correctement équipé.

 

Aides pour les travaux de toiture

Vous trouverez différentes aides pour les travaux de toiture s’appliquant en fonction de la nature de votre projet.

Parmi les aides travaux disponibles pour la toiture on retrouve :

  • La prime énergie
  • Les aides de l’Anah
  • Le CITE
  • L’éco prêt à taux zéro

Les aides de l’Anah aideront les foyers avec les revenus les plus modestes à bénéficier de subvention pour la réfection de toiture.

La prime énergie et le CITE seront disponibles si vous faites des travaux d’isolation de toiture.

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique permet de bénéficier d’une remise d’impôt de 30 % sur les sommes engagés (un plafond et des conditions s’appliquent, n’hésitez pas à solliciter votre artisan).

Pour le financement de vos travaux, le projet d’isolation est éligible à l’Eco Prêt taux zéro (la aussi selon certaines conditions).

 

Tarif d’un couvreur

Le tarif du couvreur dépendra du projet de toiture, de sa complexité et des compétences nécessaires à sa réalisation.

Le coût de la main d’oeuvre sur ce type de projet prend 2 paramètres en compte :

  • Le tarif horaire de l’artisan couvreur
  • Le nombre d’heure de travail nécessaire au projet

Pour une intervention plus ponctuel en réparation (type changement de tuiles) le calcul du tarif du couvreur sera différent.

Pour un changement de tuile, un couvreur vous facturera  les fournitures et l’ensemble de la prestation à hauteur  10 à 15 euros par tuile changé. Les frais de déplacement seront également à prendre en compte.

Pour une toiture neuve, la réfection ou la rénovation de toiture, le tarif d’un couvreur professionnel se situera entre 40 et 60 euros de l’heure (H.T).

Il faudra veiller à faire attention aux frais facturés pour les déplacements qui peuvent être plus ou moins élevés en fonction de l’entreprise et de la durée du chantier.

Le prix d’une toiture et le budget à prévoir pour votre projet seront influencés par le choix des matériaux, la superficie à couvrir et le temps nécessaire à la pose. Seul le couvreur pourra évaluer le nombre d’heures nécessaire à la réalisation de votre projet. Pour une estimation précise il vous faudra faire une demande de devis toiture.

Partager sur :

Infos de l'auteur

Laisser une réponse