techniques d ‘isolation des combles perdus

Publié dans : Isolation et ventilation

      • Participant
        Martial236 le #18080

        Bonjour,
        Quelles sont les techniques employées pour l’isolation des combles perdus ?
        Merci de votre réponse

      • Participant
        Steven78 le #18087

        Bonjour,
        Afin de limiter les déperditions de chaleur, il est essentiel de procéder à l’isolation des combles perdus. Le travail de rénovation consiste à utiliser un matériau isolant afin de recouvrir le plancher, car c’est l’élément faisant office d’interface entre le froid extérieur et le volume chauffé de votre demeure.

        Pour procéder à l’isolation de l’espace, différentes techniques sont employées comme :

        1-Le soufflage. Incontestablement, il s’agit de la méthode la plus répandue afin d’isoler les combles perdus. La technique repose sur le soufflage d’un isolant en vrac venant recouvrir la surface du plancher. Généralement, les entreprises proposant des solutions d’isolation de combles perdus ont recours à de la ouate de cellulose ou de la laine de verre. Ce procédé demeure particulièrement efficace, car il est simple à mettre en œuvre et permet de recouvrir les moindres recoins de la pièce.
        2-L’épandage reste une méthode similaire au soufflage, mais elle présente l’avantage de ne pas utiliser de machines dans la projection de l’isolant. La pose s’effectue de façon manuelle sous forme de flocons.
        3-Les isolants à dérouler constituent une autre solution visant à supprimer les ponts thermiques. Cependant, sa mise en pratique nécessite d’avoir des combles perdus accessibles. Afin d’augmenter l’épaisseur de l’isolant, la pose s’effectue en couches croisées et superposées. Pour cette méthodologie, la laine de roche, la laine de verre et les laines minérales sont les plus couramment utilisées.
        4-La dernière solution consiste à utiliser des panneaux rigides pour l’isolation des combles perdus. Concernant les panneaux en eux-mêmes, ils sont généralement fabriqués à partir de polyuréthane, de polystyrène, de laine minérale ou encore de liège. Indéniablement, il s’agit de la méthodologie la plus performante, mais également la moins utilisée en raison de son coût élevé.

Vous lisez 1 fil de discussion
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.